Créer un site internet

Blog

La réforme des collectivités locales validée par le conseil constitutionnel

Le 10 décembre dernier, à l'occasion de la séance plénière, la majorité régionale, osait déclarer que la réforme territoriale était une "atteinte constitutionnelle", comme s'il appartenait à des élus, qui plus est avec un ancien garde des sceaux en chef de file, de s'ériger en juge !!! 

Les juges constitutionnels, gardien de nos valeurs républicaines, ont pourtant déclaré que la réforme démocratiquement discutée et votée par le parlement était conforme à la constitution. En effet, la loi a été promulguée le 16 décembre dernier et publiée au journal officiel le 17 décembre. Le conseil constitutionnel ayant rendu une décision favorable, à la seule exception de l'article 6 relatif à la répartition des conseillers territoriaux. 

Si atteinte à la démocratie, il y a eu dans cette affaire, c'est bien aux potentats territoriaux de gauche qu'il faut en faire le reproche ; des potentats qui confondent en permanence information, communication et propagande, en utilisant les moyens de la collectivité à des fins partisanes !

 

Quand la gauche et certains médias font bon ménage...

Lors de la dernière commission des finances du 7 décembre et de la commission permanente du 10 décembre, notre groupe "notre région doit changer" a voté contre le rapport présenté par la majorité socialo, communiste verte sollicitant la prise en charge des frais de déplacements de deux intervenants de l'exposition organisée par la région, consacrée à la Décentralisation.

En réalité, il faut savoir que, loin d'une information impartiale sur l'une des évolutions majeures de nos institutions républicaines, cette prétendue exposition n'est que le moyen mis en oeuvre, à grande échelle et à grands frais, de s'opposer à la réforme territoriale votée par le parlement démocratiquement élu. Cette exposition n'est rien d'autre qu'une "éducation politique" du visiteur. Pendant les régionales, les départements socialistes ont mobilisé sur les deniers départementaux une armada de moyens de communication contre le gouvernement, histoire de ne pas placer les majorités régionales sous le coup de la loi électorale. A quelques mois des cantonales, on nous rejoue le même couplet à l'envers... toujours sur le compte des deniers publics... Et le plus fort, c'est que pour donner encore plus de retentissement politique à cette exposition, la région régale deux intervenants extérieurs, dont le journaliste de MEDIAPART, site très controversé, qui s'inscrit dans une démarche politique clairement antisarkozyste et antigouvernement... Des gens qui passent leur temps à nous servir leurs leçons de morale, mais qui voyagent aux frais de la princesse socialiste pour donner une caution médiatique à un événement qui n'est rien d'autre qu'une manoeuvre politicienne. 

Assemblée Plénière du 10 décembre 2010 : retrouvez notre actu sur le site benedictemartin-maregiondoitchanger

Vendredi 10 décembre 2010, l'assemblée plénière du conseil régional était appelée à siéger et à examiner 37 rapports, dont celui du débat d'orientations budgétaires.

Je vous invite à consulter mon site pour prendre davantage connaissance des dossiers examinés.

A noter que cette séance s'est déroulée sur un fond de discorde évident entre les composantes de la majorité régionale. Les Verts, ça peut paraître sympathique sur le papier, mais ce sont de dangereux utopistes, qui vivent loin des réalités régionales. Les socialistes en font les frais, espérons que demain ce ne soient pas nos concitoyens. Les verts ont ainsi voté contre deux projets structurants à savoir : le contournement routier de Gap et le projet de liaison Verdon-Saint-Cassien-Sainte-Maxime –qui vise pour l'essentiel à satisfaire les besoins en alimentation en eau du Golfe de St Tropez. Nos concitoyens alpins et varois apprécieront sans doute le sens de la solidarité territoriale vue par les verts !

Séance Plénière d'Octobre : Ajournée !!

VAR MATIN - 23-10-10.jpgToujours encline à nous donner des leçons de morale républicaine, c'est à un véritable déni de démocratie que s'est livré l'exécutif régional le 22 octobre dernier en séance plénière. La majorité socialo communiste verte ayant refusé de reconnaître sa mise en minorité sur un rapport par lequel elle entendait réduire l'aide aux communes rurales a été contrainte d'ajourner la séance et de réunir les élus régionaux le mercredi suivant le 23 octobre. 

La fête de l'humanité : LES AMIS DES AMIS

Plus de 7000 euros, c'est la dépense que M. Vauzelle a engagée auprès de la société COMEDIANCE, sur les deniers régionaux avec les impôts des contribuables de tous bords, pour la Fête de l'Humanité...

 

Associations frauduleuses : ça continue

PROPOSITION de délibération soumise à l'avis de la commission finances et fonctionnements du 19 octobre 2010, en vue du vote de la COMMISSION PERMANENTE 22 OCTOBRE 2010

 

 

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL 

 

FONCTIONNEMENT

Autorisation d'ester en justice Dépôts de plaintes et constitutions de partie civile

 

EXPOSE DES MOTIFS

Le parquet du Tribunal de Grande Instance de Marseille a notifié à la Région un avis à victime pour l’audience au 27 octobre 2010. La trésorière de l’association « Ronin Productions » bénéficiaire de subvention régionale, étant poursuivie pour tentative de détournement de subventions, il convient d’autoriser le Président du Conseil régional à se constituer partie civile au nom de la Région (affaire 08/622895).

(…)

En conséquence, je vous propose d'adopter la délibération suivante :

VU le Code général des collectivités territoriales ;

VU la délibération n° 10-406 du 29 avril 2010 du Conseil régional portant délégation d'attributions du Conseil régional à la Commission permanente ;

VU l'avis de la commission "Finances et fonctionnement" réunie le 19 octobre 2010 ;

 

PROPOSITION DE DELIBERATION

La Commission permanente du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur réunie le 22 octobre 2010.

 

CONSIDERANT

- que le parquet du Tribunal de Grande Instance de Marseille a notifié à la Région un avis à victime pour l’audience au 27 octobre 2010 ;

- que la Trésorière de l’association « Ronin Productions » bénéficiaire de subvention régionale est poursuivie pour tentative de détournement de subventions ;

- qu’il convient d’autoriser le Président du Conseil régional à se constituer partie civile au nom de la Région (affaire 08/622895) (…)

 

DECIDE

- d’autoriser le Président à ester en justice devant les juridictions compétentes pour les contentieux ci-dessus exposés.

Le Président,

Michel VAUZELLE

Association des Elus Régionaux de France

Je viens d'adhérer à l'association des élus régionaux de France, présidée par Philippe Richert (alsace) et placée sous le secrétariat général de Valérie Pécresse (ile de france), par ailleurs ministre de l'enseignement supérieur.

Les élus régionaux de la majorité présidentielle entendent ainsi fédérer leurs interventions pour intervenir dans le débat public régional face à des exécutifs régionaux qui s'enfoncent chaque jour davantage dans une politique de parti pris idéologiques et et de contrepied pied systématique à l'action de l'Etat.

Je vous tiendrai informé(es) de l'actualité de cette association, notamment à l'approche des débats budgétaires régionaux. 

 

GENERATION REGION : une communication à vide, mais à bloc

Dans les années 80, nous avons eu les slogans "Génération Mitterrand" ou encore "Touche pas à mon pote".

En guise de message politique qui sonne creux et qui ne veut rien dire, on n'a pas trouvé mieux !!!!

D'ailleurs, Michel Vauzelle, en digne héritier de cette époque bénie des dieux pour les socialistes et leurs excès, nous en a fait livrer pour la rentrée une adaptation locale, une bouillabaisse réchauffée en quelque sorte, déclinée sur tous les modes et tous les tons.

C'est ainsi que nous avons vu fleurir en Provence Alpes Côte d'Azur et par-delà, la campagne de communication : "Génération Région" "Touche pas à ma région" !

Affiches, livrets, pleines pages dans la presse, rien ne manque ! Au moins les socialistes annoncent la couleur. La propagande, ils en font toute l'année : avant les élections, pendant les élections  (sur le dos des contribuables avec le magazine régional "Notre Région",  CF recours déposé par Thierry Mariani) et après les élections !

Quant à saisir le sens profond du message, le mystère reste entier. La communication régionale tourne à vide, mais tourne à bloc, à l'instar de cette campagne ou de tout le tintamarre donton  nous a gratifiés sur le changement de nom de la région !

Provence Alpes Côte d'Azur : beaucoup de bruit, beaucoup de com, beaucoup d'argent... pour rien

Après avoir occupé l'espace médiatique aux frais du contribuable régional autour du changement de nom de notre région Provence Alpes Côte d'Azur, comme s'il s'agissait de sa priorité des priorités,

Après avoir dépensé sans compter en consultations, campagnes de communication et autres réunions d'experts,

Après avoir tenu en haleine nombre d'associations, dont certaines associations provençales Vauclusiennes, qui croyaient dur comme fer que "se faren pa agantar" et que demain PACA ne serait plus PACA, 

Après tout cela, mais oui, sans autre explication, IL RENONCE, mais ne nous dit pas combien cette  "plaisanterie" nous aura coûté !!!

 

 

LU dans le DAUPHINE DU 24 SEPTEMBRE 2010 et sur  DAUPHINE.COM

PROVENCE-CÔTE-D'AZUR : Paca ne changera pas de nom

 

Michel Vauzelle renonce. Le président (PS) du conseil régional Provence-Alpes-Côte-d’Azur abandonne, “même si le débat reste ouvert”, l’idée de changer le nom de la Région qu’il préside. “Cela a provoqué une telle levée de boucliers, de Joël Giraud (app. PS/Hautes-Alpes) à Christian Estrosi, le maire (UMP) de Nice, que l’on garde Paca”, explique au Dauphiné Libéré Michel Vauzelle.

L’ancien garde des Sceaux de François Mitterrand, réélu pour la troisième fois président de Paca au printemps dernier, avait lancé en juin 2009 toute une procédure visant à trouver une nouvelle appellation à la région. Les habitants avaient été sollicités sur internet ou par courrier et 20 000 réponses étaient parvenues au siège du conseil régional à Marseille.

Un comité d’experts, composé d’historiens, d’universitaires etc., avait ensuite fait un premier tri et cinq appellations possibles avaient été retenues. La Provence et la Méditerranée arrivaient largement en tête, sans qu’il soit possible cependant de trouver un terme qui associe également les Alpes et la Côte-d’Azur.

“Pas de référendum là dessus”

Dans le même temps, l’opposition UMP dénonçait un “gadget coûteux” tandis que certains élus alpins ou azuréens, y compris de la majorité de gauche, redoutaient de voir disparaître leur terre d’élection du nouveau nom. “Je ne vais pas faire un référendum là-dessus”, se justifie aujourd’hui Michel Vauzelle, “les Français ont bien d’autres préoccupations et beaucoup plus graves”.

C’est une petite phrase du ministre Brice Hortefeux, affirmant qu’il “ne savait pas ce que c’est Paca”, qui avait conduit Michel Vauzelle à lancer cette initiative. “Nous sommes la seule région de France à avoir un tel nom”, reconnaît Michel Vauzelle. Et ses cinq millions d’habitants n’ont pas de gentilé, c’est-à-dire de dénomination commune fondée sur le territoire qu’ils occupent.

D’ailleurs le drapeau de Provence-Alpes-Côte-d’Azur rassemble les blasons de la Provence, du comté de Nice et du..Dauphiné, histoire de n’oublier personne. Il ne changera donc pas de sitôt lui non plus...

par Georges BOURQUARD le 24/09/2010 à 05:00

 

Subventions agricoles : de qui se moque t on ? Ah les amis...

Ce vendredi 17 septembre 2010, la commission agriculture, mer et forêt s'est réunie pour statuer sur les dossiers à l'ordre du jour et notamment le vote des subventions aux associations. 

A la lecture d'une proposition de subvention à la fédération départementale des foyers ruraux pour l'action "Rural Détour 2010", notre groupe a réservé son vote au motif d'un intitulé peu évocateur quant à son lien avec l'agriculture... et pour cause, après une petite enquête, il n'y en a aucun ! 

La preuve : 

RURAL DETOUR en Vaucluse - chanson réaliste jazz

15 au 24 Octobre sur 8 communes

RURAL DETOUR, 9ème édition du 15 au 24 octobre 2010 organisé par la Fédération Départementale des Foyers Ruraux de Vaucluse & Luberon Jazz.

RURAL DETOUR : des concerts tout public, des ateliers en milieu scolaire ou associatif, et des rencontres intergénérationnelles sur 8 communes du département !

A LA DERIVE, spectacle musical par le duo Hélène LABARRIERE (contrebasse) & Violaine SCHWARTZ (chant+jeu). On ne présente plus Hélène Labarrière, grande contrebassiste de jazz. Elle est non seulement la partenaire privilégiée des plus importants jazzmen d’aujourd’hui (Francois Corneloup, Dominique Pifarely...) mais aussi capable de toutes les aventures musicales possibles (avec Dgiz, D’de Kabal, Rodolphe Burger) et de toutes les rencontres. Celle avec la comédienne et chanteuse Violaine Schwartz est placée sous le signe de la chanson réaliste et du répertoire si particulier de Frehel, Damia, Marie Dubas ou Yvette Guilbert.Une rencontre créative... pas seulement une contrebasse qui accompagne une voix mais un véritable partage musical, afin de retrouver avec le plus grand naturel l’émotion de ces chansons qui restent toutes ancrées dans notre patrimoine musical. Audace, subversion, humour pour ce duo très original qui risque fortement de "scotcher" les nostalgiques comme les furieusement contemporains !!

LES CONCERTS 
- vendredi 15 octobre à st Saturnin les Apt à 18h30, à la salle des fêtes (concert suivi d’un apéritif) 
- samedi 16 octobre à Ménerbes à 19h, à La Maison de la Truffe et du Vin (concert précédé d’un apéritif à 18h30) 
- dimanche 17 octobre à Rustrel à 17h, à l’église ; concert précédé d’une rencontre sur le thème ’technique Alexander, un outil au service du musicien’ au studio des gens par la cie Subito Presto 
- mercredi 20 octobre au Thor à 20h30, au Sonograf’ avec en 1ère partie le duo Enor Enora (Musical’Isle) ; dès 19h, possibilité de retauration assiettes conviviales sur réservation au 04 90 02 13 30 
- jeudi 21 octobre à St Pantaléon à 19h30, à la salle des fêtes (concert précédé d’un apéritif à 19h) 
- vendredi 22 octobre à Bonnieux à 20h30, à La Maison du Livre et de la Culture ; dès 19h, dégustation de vins de la cave de Bonnieux et possibilité de retauration assiettes gourmandes sur réservation au 04 90 74 55 98 
- samedi 23 octobre à Lagnes à 18h30, à la salle de La Grange 
- dimanche 24 octobre à Lioux à 17h, concert à l’école

INFOS PRATIQUES 
- tarif : 5€ & gratuit pour les moins de 12 ans 
- durée : 1h 
- Plus d’infos : 04 90 21 58 17 / 04 90 74 55 98 ou par mail : fdfr.84@mouvement-rural.org


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site