Accueil de JM Coppola ou l'art du tripatouillage électoral

 

Intervention de Bénédicte Martin (Vaucluse - Notre région doit changer)

 

Monsieur le Président, Mes chers Collègues,

 

En ajoutant un poste de Vice Président et en supprimant un poste de membre à la commission permanente, ce 1er rapport n’est rien de moins que le 3ème tour de passe-passe destiné à réunir, ENFIN, les conditions d’accueil de M. Coppola, auquel, en tant qu’élue régionale Vauclusienne, je tiens à souhaiter la bienvenue.

Soulignons en effet le parcours « atypique » de cet ex-néo Vauclusien qui a dû se livrer à une véritable course d’étapes pour rejoindre le cercle convoité des vice-présidents.

 Acte 1° : M. Coppola, élu d’opposition Marseillais, mène au 1er tour la liste du Front de Gauche, en 2ème position dans les Bouches du Rhône

Acte 2° : Nous découvrons un exercice de tripatouillage électoral totalement  inédit entre les deux tours des élections : le Nomadisme Electoral. Les places sont chères et « il faut sauver le Soldat Coppola ».  C’est ainsi que nous assistons d’une part, à la transhumance rhodanienne de Mme Van Muysen, candidate Arlésienne des Bouches du Rhône, propulsée en 4ème place dans le Vaucluse et d’autre part, au transfert de M. Coppola en 9ème place lui aussi dans le Vaucluse.

Exit Mme Halaoui, Exit, M. Meyer et bientôt Exit Mme Van Muysen, car…

 Acte 3 : Pas question de badiner avec la tradition : ni vu, ni connu, l’Arlésienne disparaît de la circulation, à moins que l’on ne la retrouve bientôt dans quelques fonctions protégées ; M. Coppola lui peut regagner ses pénates marseillaises en même temps que son fauteuil !

 Acte 4 : le suspense insoutenable touche à sa fin, la commission permanente se fera avec M. Coppola ou ne se fera pas.

 Monsieur le Président, lors de la 1ère séance plénière, vous nous avez dit avec ferveur tout votre attachement à promouvoir une démocratie et des élus de proximité.

En tout cas, si M. Coppola, que l’on croisera plus volontiers sur le vieux port qu’au sommet du Ventoux, ne nous a pas fait la démonstration de la proximité, il nous aura au moins apporté la preuve de la mobilité.

 Non, M. Coppola n’est pas un acteur de cinéma, et pourtant nous sommes en pleine farce pagnolesque dont vous avez écrit le scénario à 6 mains.

 Dans ces conditions, vous comprendrez que notre groupe ne se prêtera pas à la mascarade et ne prendra pas part au vote.

 

 vidéo sur : 

 http://tv.regionpaca.fr/conseilregional/2010_0429/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site