Créer un site internet

Déni de démocratie : la ruralité, mise à mal par la gauche, fait débat

Incident en plénière 

Déni de démocratie : la ruralité fait débat !

 

 

 

Ce vendredi 22 octobre 2010 à 20h30, le groupe UMP-Nouveau Centre et Apparentés a quitté la séance plénière du conseil régional à la suite d’un inquiétant incident de séance concernant le vote du rapport 25 modifiant les critères d’attribution du Fonds de solidarité locale qui visait à réduire drastiquement l’aide régionale aux petites communes rurales de notre région.

 

Lors de ce scrutin et en l’absence du président Vauzelle, la majorité de gauche, aux rangs clairsemés, fut mise en minorité par le vote d’opposition du groupe UMP-Nouveau Centre et Apparentés, rappelant que le soutien à la ruralité est partie intégrante du pacte républicain régional.

 

Compte tenu de l’abstention du Front de Gauche et de l’opposition du Front National, cette délibération devait donc être rejetée. Visiblement paniqué, le président des débats Patrick Allemand a refusé d’entériner ce vote et a suspendu la séance.

 

Constatant ce déni de démocratie et devant l’entêtement de l’exécutif régional a ne pas accepter les résultats de ce vote et à ne pas déclarer cette délibération rejetée, le groupe UMP-Nouveau Centre et apparentés a quitté l’hémicycle.

 

A défaut du quorum nécessitant 62 élus présents, l’exécutif régional, constatant la présence de 52 membres seulement sur les 72 que compte la majorité, a été contrainte d’ajourner la séance.

 

 

L'assemblée plénière se réunira donc mercredi 27 octobre à 15h.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site